L'origine de la réflexologie

Une méthode ancestrale

En chinois, l'étymologie du mot "pied" signifie littéralement "partie du corps qui sauvegarde la santé"; le pied est une partie spirituelle du corps pour les Chinois : "toucher le pied, c'est toucher l'âme de la personne. C'est aussi "l'encrage dans le sol, la terre, l'univers et ainsi, par le pied, le corps se recharge en "énergie".

 

Des découvertes de hiéroglyphes en Egypte et des traces en Chine datant de 5000 ans et chez les Incas ; il y a 1200 ans avant JC ont été faites mais la réflexologie est aussi apparue en Rome Antique ainsi que dans les civilisations d'Afrique du Nord. 

 

Au XXe siècle, c'est un médecin américain dct W. Fitzgerarld qui a établi les bases de la réflexologie moderne en divisant le corps en 10 zones d'énergie et met en avant qu'exercer une acupression sur "certains points" des pieds, des mains et du visage entraîne une diminution voir une disparition de la douleur présente dans ces zones et une infirmière anglaise : E. Ingham confirmera les liens entre les points et les organes et systèmes internes qui améliorera le phénomène de guérison suite à une opération!

 

Cependant, déjà au XIXe siècle, en Europe et aux Etats-Unis, des précurseurs avait découverts suite à des études qui avaient permis d'établir des relations sur les trajectoires des mécanismes nerveux ; des pressions sur des zones ciblées stimulent certains réflexes nerveux et envoient un signal spécifique à des régions du cerveau associées à des fonction particulières.

Concernant "les principes énergétiques" , les recherches faites ont pu mettre en avant que l'on peut faire un parallèle avec la circulation du Qi dans les méridiens chinois.

 

La réflexologie a aussi montré que cela permet un accès à l'information qui contrôle le système de transmission de l'énergie du corps et de la modifier pour rétablir un équilibre par le biais des points et zones réflexes